ALEJANDRO ROLDAN DÍAZ

Alejandro Roldan Díaz, contrôleur financier chez Naviera Armas Trasmediterránea, est un collègue du département Contrôle de gestion dont la passion pour l’analyse financière est manifeste.

Qu’implique de développer toute sa carrière professionnelle au sein de Naviera Armas Trasmediterránea depuis ces dernières années ? Comment avez-vous commencé ?

Il y a deux ans et demi, j'ai intégré le département de la Trésorerie, où mes responsabilités principales étaient centrées sur l'évaluation à court et moyen terme des prévisions de trésorerie de l'entreprise. Après six mois, j'ai été invité à collaborer avec le département du Contrôle de Gestion. Compte tenu de ma connaissance préalable de son fonctionnement grâce à mon expérience professionnelle antérieure, et étant donné que c'est un domaine dans lequel j'ai toujours souhaité progresser professionnellement, j'ai accepté le défi avec enthousiasme et sans aucune hésitation.

Le département a été progressivement renouvelé, organisé et construit pour répondre aux besoins spécifiques de l'entreprise. Ces deux dernières années ont été marquées par une série de défis, étroitement liés aux changements structurels majeurs initiés par le groupe au cours de cette période.

À quoi ressemble votre quotidien ? Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre travail ?

Je mettrais particulièrement en avant la polyvalence du département. Nous avons l'opportunité d'apprendre et de comprendre le fonctionnement de tous les domaines d'activité de l'entreprise, ce qui nous offre une vision d'ensemble assez complète. Dans toute entreprise, le département de Contrôle de gestion joue, selon moi, un rôle crucial en tant que lien entre la comptabilité et la gestion. Les informations produites par ce département sont essentielles pour prendre des décisions stratégiques basées sur des données fiables.

Étant donné que les principales responsabilités du département sont centrées sur la présentation des résultats financiers, elles sont étroitement liées à diverses étapes telles que les clôtures comptables mensuelles, la production de rapports hebdomadaires sur la trésorerie et l'élaboration du budget annuel du groupe.

En tant que contrôleur, quels sont les défis auxquels votre département est confronté ?

Améliorer les processus d'analyse et de compréhension de l'entreprise représente un défi permanent en raison de la taille et de la complexité logistique de celle-ci. Une des initiatives que nous avons entreprises avec l'équipe comptable et en utilisant Power BI, et qui s'est avérée être un défi stimulant, a été le développement d'un outil visant à améliorer l'analyse de la rentabilité de la compagnie par navire et par route.

Un autre défi fondamental et crucial pour nous est de sensibiliser les différents secteurs de l'entreprise à l'impact de leurs activités sur les résultats financiers de l'entreprise.

Le département de Contrôle de gestion joue un rôle essentiel dans la stratégie globale de l'entreprise. Quels seraient, selon vous, les compétences nécessaires pour être un bon contrôleur de gestion ?

En plus des compétences comptables et financières, je mettrais en avant la capacité à travailler en équipe et à collaborer avec des profils professionnels variés, ainsi qu'une vision analytique et globale de l'entreprise. La communication efficace de l'information est également cruciale, nécessitant une présentation claire, concise et ordonnée, mettant en lumière les principales conclusions de chaque analyse et le processus qui les sous-tend.

Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans le fait de faire partie de Naviera Armas Trasmediterránea ?

Les collègues avec qui vous interagissez quotidiennement, que ce soit au sein de votre équipe ou dans d'autres départements, sont tous des professionnels remarquables et sont toujours disponibles pour discuter de sujets spécifiques. C'est pourquoi je considère que les relations personnelles et le développement professionnel sont des éléments essentiels de notre environnement de travail.

Je suis également reconnaissant que Naviera Armas Trasmediterránea m'ait offert l'opportunité de revenir à Las Palmas, ma ville natale, après mes études à Madrid, et de faire partie d'une entreprise dotée d'une histoire aussi riche. Mon lien avec la compagnie maritime restera toujours spécial, car j'ai de tendres souvenirs des voyages en bateau avec ma famille vers d'autres îles pendant mon enfance.

Alejandro Roldan